top of page

Nous nous sommes lancés dans l'apiculture en 2008, aux Avants, puis avec un 2e emplacement vers Sonchaux (jusqu'en 2017). En 2016, nous avons fait la connaissance d'un autre rucher aux Avants, qui est désormais notre unique rucher adoré...

 

Un peu d'histoire du rucher...

Le rucher a été construit par Bruno Tedeschi, vers la fin des années 70, dans le cadre enchanteur du village des Avants (au-dessus de Montreux). Amoureux des abeilles, Bruno a réalisé là un rucher de rêve, sur le modèle des ruchers suisses typiques (qu'on appelle aussi Bürki) et s'est occupé des ses colonies avec amour pendant plus de 40 ans, souvent aidé de son épouse Verena.

En 2016, nous avons été contactés par sa famille pour aider Bruno à prendre soin des colonies et faire la récolte. La rencontre fut magique et haute en couleurs ! Nous avons eu la chance de partager ensuite quelques saisons avec lui, dans ce rucher dont nous sommes tombés nous aussi amoureux. Précisons que ce type de rucher a tendance à disparaître aujourd'hui, remplacé par les ruches mobiles (nommés Dadant), plus rationnelles et pratiques. 

Oui, c'est vrai qu'un tel rucher demande beaucoup plus de temps à l'apiculteur (on parle à son sujet d'une apiculture d'horloger, tant c'est le rucher qui dicte son temps, et non l'apiculteur), mais il recèle aussi quelque chose de merveilleux que nous ne soupçonnions pas, avant d'avoir pu le partager avec Bruno... La pratique apicole et le contact avec les abeilles sont complètement différents des ruches courantes d'aujourd'hui. Les visites des colonies se font à l'intérieur du rucher, en immersion avec les abeilles dont il faut réussir à se faire accepter, ce qui n'est pas une mince affaire. Et cela change tout... Vivre ces moments intenses au coeur des colonies nous a fait redécouvrir l'apiculture, avec une dimension nouvelle incroyablement forte. Le contact avec elles devient alors une expérience unique et inédite.

Alors merci à Bruno, pour cette rencontre fantastique ! Maintenant qu'il s'en est allé voler avec les esprits des abeilles, son rucher reste empreint de sa mémoire. Et aussi, un énorme merci à Julia, sa petite-fille, qui nous permet aujourd'hui d'oeuvrer à pérenniser ce magnifique rucher et en être les gardiens...

Cette année, nous avons entrepris une rénovation en profondeur du rucher.

Lors du chantier de rénovation du tunnel du chemin de fer (MOB), en 2021, des vibrations ont causé le décrochage des grappes et les abeilles sont mortes de froid (ce fut terrible...). Comme le rucher s'est retrouvé sans abeilles, et ceci va durer jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de risque, nous en profitons pour faire un gros travail de rénovation... 40 ans après sa création, c'est le bon moment.

IMG_8412.JPG

Remise en place des terrassements, nettoyage de la terre, arrachage des vieilles souches d'arbres, débroussaillage...

IMG_0888 2.HEIC

Toutes les entrées de ruches ont été démontées, pour être repeintes (peinture non toxique bien sûr), ainsi que la façade, exposée au soleil.

Les différentes couleurs aident (un peu) les abeilles à mieux reconnaitre leur ruche respective, même si c'est surtout la signature hormonale produite par la reine qui donne l'identité à chaque ruche.

IMG_1447.HEIC

Les abeilles aspirent à vivre en harmonie avec la nature qui les entoure et le travail de l'apiculteur ne s'arrête pas aux soins des colonies. Prendre soin de l'environnement du rucher est tout aussi important et fait partie du job, même si ce n'est pas la partie la plus visible. Il est important de s'assurer qu'il y a des sources de nectar et de pollen diversifiées tout au long de l'année, que tout est propre et non pollué, qu'il y a une source d'eau fraîche à proximité (une colonie peut boire jusqu'à 1 litre par jour en été !). Les ruches doivent bénéficier d'une bonne exposition au soleil, être protégées d'éventuels chocs avec des branches d'arbres en hiver. Il faut aussi veiller à ce qu'il n'y ait pas de risques d'invasion de fourmis ou d'autres prédateurs, comme les frelons ou les guêpes.

Nous avons nettoyé le terrain de toutes sortes de choses accumulées au fil des ans...

IMG_1632.HEIC

... taillé les buissons et les ronces qui avaient envahi des jolis supports pour ruches mobiles...

Ceci nous permet d'installer nos ruches Dadant, et avoir ainsi les deux types de ruches au même endroit: les Bürki, ou ruches suisses qui sont dans la cabane et les Dadant mobiles. Chaque type de ruche a ses avantages.

et refait les terrassements et les murs de pierres sèches.

IMG_1081.HEIC
IMG_1627.HEIC

Ponçage complet de la façade. Ça prend du temps...

IMG_1648.HEIC

Grattage du sol à l'intérieur du rucher, pour enlever toutes les tâches de cire, propolis et autres. Une des étapes les plus pénibles...

IMG_1603.HEIC
IMG_1611.HEIC

avant et après...

IMG_1612.HEIC

Ça prend forme peu à peu !

deniersTravaux
IMG_1871.HEIC
IMG_1872.HEIC

Nettoyage entre les armoires-ruches et les parois. Les souris avaient fait un nid sous la balance...

IMG_1769.HEIC

Et voilà la façade refaite et prête pour l'hiver. Les entrées de ruche seront installées à nouveau, au printemps !

Un environnement restauré et réaménagé va être un lieu magnifique pour que les abeilles s'épanouissent. Nous prévoyons aussi de proposer des visites du rucher pour permettre à ceux qui le souhaitent de découvrir ce monde enchanté.

Ces travaux nous occupent depuis 2021 et les colonies seront réintroduites au printemps 2023, pour un beau redémarrage.

Nous nous réjouissons beaucoup de vous y accueillir et de pouvoir à nouveau vous proposer du "Miel des Avants" l'année prochaine. Notre site lui aussi fera l'objet d'une belle rénovation, afin de vous donner des nouvelles régulièrement.

Merci pour votre patience et votre fidélité. Et n'hésitez pas à rester en contact avec nous, avec vos réactions et vos questions, à l'adresse: info@doucebrise.ch

A bientôt ! on se réjouit...

Eileen et Giovanni

bottom of page